L’exploration urbaine : immersion sous la face cachée de Lyon.

Depuis quelques années, une nouvelle pratique se développe : « l’Urbex ». Contraction de l’anglais Urban Exploration, soit exploration urbaine. La « cataphilie », exploration des souterrains, est a l’origine du développement de cette pratique mais les « urbex » ou « urbexeurs » sont pour la plupart venus à la « cataphilie » sur le tard, après avoir commencé par visiter des lieux abandonnés ou difficilement accessible et peu fréquenté. Quelle est la réalité sur l’exploration de cette face cachée de nos villes ? Immersion.

 

Fort de Loyasse

Fort de Loyasse


À peine sorti du parc des hauteurs, où nous avons rejoint notre contact Jérôme, charpentier le jour, explorateur la nuit, nous sortons des sentiers battus pour nous diriger vers un imposant fort de l’ouest lyonnais. Après nous êtres glissé sous la grille d’entrée, rongée par le passage d’anciens explorateurs, nous avançons vers l’entrée des galeries sous terre, constatant le chemin escarpé qu’ouvraient des barreaux tordus d’une porte à demi ouverte, témoin de la popularité du lieu.
Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Vu par

Parlez frioulan aux ateliers intercompréhension du KoToPo !

Depuis plusieurs années, des ateliers « intercompréhension » sont organisés au KoToPo, bar situé dans le 1er arrondissement. Entre richesse culturelle et découverte de nouvelles langues, nous vous racontons cette expérience.

Nous sommes le dernier jeudi du mois de mars au KoToPo, petit bar à deux encablures de l’Hôtel de Ville. L’atmosphère de l’endroit est frappante : spacieux, les meubles y sont en bois et des livres s’étalent sur les étagères.  L’ambiance est calme et décontractée. Certains clients mangent un morceau, d’autres boivent un verre. Le bar, d’abord peu rempli, voit petit à petit des personnes arriver, la plupart sont des habitués. Peu à peu, le contact s’établit : la soirée peut commencer. Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Vu par

La Miecyclette : du pain et des idées

Entre techniques traditionnelles et préoccupations contemporaines, la Miecyclette s’inscrit dans une démarche novatrice. Depuis février 2012, cette boulangerie coopérative bio tenue par quatre amis produit un pain qu’elle livre à vélo dans les différents arrondissements de Lyon. Reportage.

 

Le four de la Miecyclette

Un souffle chaud nous accueille, suivi de près par l’humidité et l’odeur de farine qui imprègnent rapidement nos vêtements. Il n’y a guère de doute, nous sommes bien dans une boulangerie. Mais une boulangerie d’un genre un peu particulier. Lorsque l’on pénètre dans ce petit local aménagé de la rue Paul Santy, dans le 8ème arrondissement de Lyon, on découvre un univers façonné par les idées novatrices de quatre jeunes convaincus.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Vu par

1er arrondissement : la gauche à couteaux tirés

Dimanche soir, dans le 1er arrondissement de Lyon, les résultats du premier tour des élections municipales étaient particulièrement attendus. Si Nathalie Perrin-Gilbert est arrivée en tête, la fusion entre la liste Collomb et la liste d’Europe Écologie-Les Verts semble avoir affaibli sa position. Cela a provoqué de nouvelles divisions à gauche, et notamment au sein d’Europe Écologie-Les Verts.

Crédits : Lady_Elixir

Crédits : Lady_Elixir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Vu par

Mission impossible pour Havard dans le cinquième?

Le cinquième arrondissement, traditionnellement de droite,a été choisi par Michel Havard pour reconquérir la ville. Cependant, il se retrouve au coude à coude avec Thomas Rudigoz, le candidat centriste soutenu par Collomb. Sa victoire va s’avérer plus difficile que prévu.

panoramique-cathedrale-saint-jean

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Vu par

Décines-Charpieu : la ville peut-elle basculer à droite ?

A Décines, les enjeux sont importants. Après un premier tour serré, un retournement de situation provoque une triangulaire opposant deux listes de droite et une de gauche. Une chance pour la gauche ?

1252350105_mairie

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Vu par

Le FN arbitre la triangulaire du 8ème

Image

Suite au premier tour des élections municipales, le PS va devoir conforter son avance le 30 mars prochain. La gauche, élue directement en 2008, concède cette fois une partie de ses voix à ses adversaires d’extrêmes droites. C’est donc une triangulaire qui se met en place pour le second tour, laissant l’extrême droite envisager une place à la municipalité.

Contrairement à 2008, Collomb va devoir solliciter une fois de plus les électeurs du 8ème. Et ce même si la gauche possède une longueur d’avance face à la droite qui peine à élargir son électorat et un essor de celui de l’extrême droite. Au sein de cette triangulaire, regards sur les négociations de l’entre deux tours.

Les divisions de la gauche : Le PS en net recul, les écolo à l’affut.

Image

Christian Coulon, candidat de la liste Collomb est arrivé en tête avec plus de 40% des suffrages. Ce qui la place en situation très favorable pour le second tour, encore plus avec l’accord qui vient d’être celé entre le PS et EELV. Malgré ces résultats favorables, Coulon fait nettement moins bien que son prédécesseur lors des municipales de 2008, où il avait été élu dès le premier tour avec plus de 58% des voix. Cette forte baisse peut s’expliquer par la création d’une liste EELV dans le 8ème ainsi qu’une forte poussée du FN. « Lyon citoyenne et solidaire », réunissant toute une partie de la gauche (Front de Gauche, GRAM, et une partie du PCF) fait à peine mieux que la liste « Audace » il y a 6 ans en atteignant péniblement les 5% des voix. Cependant il n’y aura pas de ralliement aux listes de Collomb, celle ci restant fidèle à la ligne de conduite établi par le Front de Gauche. 

Une droite qui se maintient à la seconde place.

Image

Encore une fois, la liste d’union de la droite « Michel Havard Génération Lyon 8ème », conduite par le candidat issu de la société civile Stéphane Guilland, arrive second de ce premier tour des municipales. Avec 23,2% des voix, l’union UMP-UDI parvient à obtenir sensiblement le même score qu’en 2008 où la liste de la majorité avait obtenu 24,08% des suffrages. La gauche devrait pouvoir conserver cet arrondissement malgré une baisse de 18 points. La droite, elle, ne parvient pas à y augmenter son électorat, même si le taux de participation est passé de 49,22% en 2008, à 50,09 dimanche dernier. Ainsi, l’électorat perdu par la gauche a surtout profité au FN à qui il ne manque que 4,76% de voix pour égaliser le score de la droite. Une alliance avec le FN pourrait donc être favorable, mais M. Copé, actuel président de l’UMP, a appelé, dimanche soir, les listes de droite à ne pas fusionner avec le FN pour ne pas entacher les 46,54% obtenus au niveau national.

Un avenir municipal à envisager pour l’extrême droite.

Image

Pour une fois, l’extrême droite parvient à se placer en 3ème position face au PS et l’alliance de la droite. La liste « Lyon bleu marine » menée par Christophe Boudot récolte en effet 18.45% des suffrages. Ce score est le plus important réalisé par le FN dans Lyon. Dans les autres arrondissements, il avoisine les 10-12, excepté dans le 1er où il n’est que de 6,18 %. Boudot, également tête de liste du FN a Lyon, vient donc de tripler les résultats de son parti, se rapprochant ainsi de ceux de l’union de la droite. Ce faible écart qui divise en deux la droite surprends et concède au FN le rôle d’arbitre face aux deux géants nationaux, le PS et l’UMP. Les scores cumulés des deux partis de droite viennent rivaliser avec ceux des listes de Gérard Collomb. Cette situation contraste donc dans ce quartier populaire historiquement ancré a gauche. Une évolution qui ne restera pas sans conséquence. Si le FN, mené par Boudot, maintien son score au 2nd tour il obtiendra une forte visibilité et des sièges au sein de la municipalité de Lyon dans les listes du 8ème.

Arthur Adamian

Mickael Gandra

Simon Morvan

 

Poster un commentaire

Classé dans Vu par