Le 5ème, un arrondissement à reconquérir ?

Terre socialiste depuis 2001, le cinquième n’est pas historiquement affilié à un parti. Le PS va devoir redoubler d’efforts pour conserver cet arrondissement.

Créé en mars 1852, le cinquième arrondissement, cœur historique de la ville, est sans doute le plus connu pour son patrimoine romain et médiéval, inscrit au patrimoine Mondial de l’Unesco.

Crédit : Ana Rey


Situé dans l’ouest lyonnais, il comprend le Vieux Lyon, Saint Just ainsi que la colline de Fourvière, et s’étend jusqu’au Point du Jour. Contrairement à d’autres arrondissements historiquement liés à un parti, le cinquième, de Michel Noir à Gérard Collomb, en passant par Raymond Barre, a toujours été du même bord politique que le maire de Lyon depuis 1989. 

Rangé du côté du PS depuis 2001, l’arrondissement a une femme à sa tête. Alexandrine Pesson, élue sur les listes de Gérard Collomb, ne briguera pas de nouveau mandat, son siège est donc à prendre. 

Bien que ne fournissant que 8 des 73 conseillers municipaux Lyonnais, le 5ème sera donc l’objet de nombreuses attentions, car il est présenté comme l’un des rares arrondissements à pouvoir basculer. Reste à savoir quel parti saura convaincre ses 47 000 habitants.

Camille Arzalier, Sara De Prado, Léa Dominici, Léa Germain

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Un oeil avisé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s