Lyon 7e – La liste « Évidemment Lyon » en tête

Comme dans les autres arrondissement, les listes « Évidemment Lyon » et « Inspirez Lyon » ont fusionné en vue du second tour qui se fera sous la forme d’une triangulaire.

Universite_Lyon-2_DSD_6393

La mairie du septième arrondissement devrait rester rose. En fusionnant sa liste avec celle de l’écologiste Bruno Charles, Myriam Picot dispose de toutes les chances pour remporter l’arrondissement. Agnès Marion (FN) se maintient et participera au second tour, dimanche.

Au premier tour, l’EELV Bruno Charles avait dépassé les 10%. Apte à se présenter au second tour, le vice-président du Grand Lyon ne sera cependant pas sur les bulletins de vote de ce dimanche. Comme les autres candidats EELV ayant obtenus plus de 10%, l’élu écologiste a fusionné avec la liste de Myriam Picot. Elle devrait ainsi bénéficier d’un large report de voix en sa faveur. À ce propos, il est tout à fait imaginable que ce retrait permettre à Bruno Charles de réitérer son mandat de vice-président du Grand Lyon, même si cela dépend fortement des résultats de dimanche dans l’ensemble de la communauté urbaine.

Un véritable bond en avant du FN

Sans surprise, Myriam Picot, issue des listes « Évidemment Lyon » de Gérard Collomb, a viré en tête à l’issue du premier tour. Avec 38,81% des suffrages exprimés, elle possède une marge conséquente sur Christophe Geourjon. Le candidat UMP-UDI a en effet connu en revers, étant relégué à quatorze points de sa rivale socialiste (23,84%).

Fait marquant, le Front National, représenté par Agnès Marion, s’est lui aussi qualifié pour le second tour avec un score de 13,05%. Dans la même lignée que les résultats nationaux, c’est un véritable bond en avant que fait le FN dans le 7e arrondissement. Pour preuve, la liste d’Agnès Marion a multiplié par six le score obtenu par son homologue Jean-Stéphane Laurent, candidat en 2008 ! Présent au second tour, le FN aura une vraie influence sur le vote final et pourrait bien siéger au conseil municipal.

Les électeurs se sont surtout manifestés par leur absence

Concernant les autres listes candidates à la mairie dans le 7e arrondissement, Augustin Pesche (Front de Gauche – GRAM) a obtenu 7,75% des voix. Seule candidate centriste à l’élection, Florence Maury n’a obtenu que 3,62%. C’est près de deux fois moins que le Modem il y a six ans. Olivier Minoux (liste d’extrême gauche) et Christian Monteil (liste divers) réunissent à eux deux légèrement plus de 2% des suffrages.

L’abstention a aussi été un acteur majeur de ces élections. 44,53% des inscrits n’ayant pas voté, le 7e arrondissement se situe au dessus de la moyenne nationale. Déçus de l’action de leurs maires, de leur gouvernement, voire de la classe politique, les électeurs se sont donc surtout manifestés par leur absence.

Arthur Gaillard

Léa Germain

Tadeusz Roth

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Vu par

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s